l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

On a testé pour vous : la location de voiture à 1 euro

mardi 13/12/2016 - mis à jour le jeudi 15/12/2016

Crédit photo : Morgane Bouëry

Deux sites internet proposent des locations de voitures pour la somme de 1 euro, quelque soit le trajet et le modèle du véhicule. Comme toutes étudiantes qui se respectent, c’est-à-dire sans le sou, nous avons voulu tester ce concept intrigant.

Montpellier-Toulouse pour 1 euro ? C’est ce que propose Driive Me ou encore Luckyloc. On a testé pour vous et on est arrivées à destination.

Driive Me, entreprise créée en 2012, propose aux agences de location d’effectuer le rapatriement des véhicules par des particuliers pour réduire leurs charges. Lorsqu’un conducteur loue une voiture, il peut réserver pour un aller-simple. Il paye alors un supplément pour faire rapatrier le véhicule dans la ville d’origine. Un coût lourd pour l’entreprise et le consommateur puisque les loueurs font appel à des camions-plateaux, qui transportent les voitures.

Sur le site de l’entreprise, chaque conducteur de plus de 21 ans et 1 an de permis peut réserver le trajet de son choix pour 1 euro. De leur côté les agences de location payent à Driive Me, pour ce service, une somme qui varie selon la distance. Cet entremetteur offre la possibilité aux conducteurs de circuler à faible coût et aux entreprises comme Hertz, Sixt ou encore Avis, d’équilibrer leur parc de véhicule.

Toutes les démarches se font sur le site de Driive Me. Une voiture est disponible pour faire Montpellier-Toulouse pour la date qui nous intéresse. En quelques clics, la voilà réservée. Elle nous attend sagement dans le parking de l’agence Hertz à la gare de Montpellier pour le lendemain.

JPEG - 1.9 Mo

Notre Clio 4 commerciale nous attend.

Départ 8 heures de Montpellier, arrivée prévue à 16 heures à Toulouse

Montpellier s’éveille, il est 8 heures. Nous sommes devant l’agence Hertz. L’employé annonce que notre bolide est une Clio 4. Ouf ! Il aurait pu nous attribuer un utilitaire. En réalité, il y a des annonces spécifiques sur le site pour en louer un. C’est bon à savoir pour un déménagement. Pas de problème pour caser tous nos bagages, mais c’est raté pour prendre des co-voitureurs, il n’y a que deux places à l’avant. Le site Driive Me autorise les conducteurs à prendre des passagers pour réduire les coûts du trajet car l’essence et les péages sont à la charge du loueur. L’agent remplit les formulaires et annonce une liste de suppléments : 8,50 euros pour déclarer un autre conducteur, 30 euros pour les moins de 25 ans... Finalement ce n’est plus une si bonne affaire. Échange de regards inquiets, ce n’était pas prévu. Heureusement, l’employé se rend compte que Driive Me prend en charge les 30 euros, tant pis pour le conducteur supplémentaire. L’utilisation de ce service est une première pour nous, mais visiblement pour lui aussi. Dernière surprise, les kilomètres autorisés, la franchise et la caution demandée diffèrent de ce qui est annoncé sur le site. Pas encore sur la route mais c’est déjà l’aventure.

Une fois dans la voiture, le périple débute. Nous avons choisi de rendre le véhicule à 16 heures à Toulouse. L’occasion de découvrir les paysages de l’Hérault, du Tarn et de la Haute-Garonne sans passer par l’autoroute. Premier arrêt au lac du Salagou. Les petites routes sinueuses nous font quelques frayeurs, la caution est de 1 000 euros. Il serait dommage de rayer la voiture. La prochaine étape se fait au Col de la Croix de Mounis, à 800 mètres d’altitude. Destination suivante, Albi.

JPEG - 5.9 Mo

Lac du Salagou à Clermont-l’Hérault.

JPEG - 5.7 Mo

Dernière étape avant l’arrivée à Toulouse : Albi.

On fait le point et on fait le plein

Après 6 heures 30 de trajet et 274 kilomètres parcourus, on fait le plein et on fait le point. Le trajet nous a coûté 18,50 euros, 1 euro de location et 17,50 euros de frais de route. Une fois arrivées à la gare de Toulouse, l’agent Hertz récupère les clés. Il s’informe sur le déroulement de notre périple et sur le fonctionnement de Driive Me. Lui non plus n’a pas l’air très au courant. Les suppléments inattendus et les informations divergentes entre le site de Driive Me et ce qui est annoncé en agence peuvent laisser perplexe. Pour 1 euro, on s’accommode de ces petites erreurs.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook