l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

Solidarité

Marie-Claire et Yannick Noah s’engagent pour les enfants

lundi 26/04/2010 - mis à jour le lundi 26/04/2010

Crédit photo : Julie Derache

Samedi dernier, Yannick Noah donnait un concert privé au Mas St Gabriel au profit de l’association de sa maman, Les Enfants de la Terre. Ce concert caritatif était organisé par Clémence, Anthony, Justine et Camille, étudiants à l’EIM Groupe Sup de Co. Ce fut l’occasion pour HautCourant de rencontrer Marie-Claire et Yannick Noah et de découvrir cette association qui vient en aide aux enfants blessés par la vie.

« C’est une histoire familiale, un bout de ma vie et de la relation que j’ai avec ma mère depuis vingt ans. C’est une partie de nous. » Yannick Noah décrit ainsi son engagement auprès des Enfants de la Terre. Engagement qu’il « ressent comme quelque chose de naturel ». L’association Les Enfants de la Terre a été effectivement créée à l’initiative de l’ancien tennisman et de sa maman, en 1988.

Après avoir donné leur soutien à différentes associations et ONG - Care France par exemple -, la mère et le fils ont ressenti le besoin de structurer leur travail de façon plus personnelle, plus contrôlable. « Je ressentais le besoin de faire quelque chose à nous. J’en ai discuté avec Yannick et des amis, et nous avons décidé de créer une petite association destinée aux enfants », explique Marie-Claire. « Nous voulions la gérer avec le moins de frais administratifs et de personnes payées possibles, pour que l’argent aille directement aux enfants ».

Financée en grande majorité par les concerts de Yannick Noah, l’association tire son argent d’évènements, de ventes aux enchères, de sponsors, de legs ou de dons privés. Marie-Claire est, en effet, peu portée sur la publicité et les médias : « nous ne voulons pas investir l’argent des donateurs dans autre chose que l’aide aux enfants. Nous envoyons juste une brochure d’informations à ceux qui ont déjà donné et nous ne faisons pas de grands appels ». La publicité que lui fait Yannick Noah lui est suffisante. Elle explique également que le chanteur « ne donne pas simplement son nom à l’association, il s’investit. Outre l’apport financier, il vient sur les stands vendre avec nous, il vient dans les maisons et dans les hôpitaux rendre visite aux enfants, il fait partie du Conseil d’Administration... »

Marie-Claire Noah dirige son association avec un objectif clair : venir en aide aux enfants blessés par la vie. « Nous ne prétendons pas changer la vie de milliers d’enfants : seulement d’une dizaine. Alors, malgré tout ce que l’on entend dire, ce que nous faisons est utile et c’est ce qui me donne envie de continuer », souligne Yannick Noah. « Ces enfants souffrent tellement. Le plus souvent, ils sont victimes d’extrême pauvreté ou de violences familiales : le papa qui boit, des attouchements ou tout ce que l’on peut voir d’horrible. Nous essayons alors de les sortir d’où ils viennent », ajoute Marie-Claire. Les enfants sont ainsi confiés à l’association par l’Aide Sociale à l’Enfance, la plupart du temps jusqu’à leur majorité. De même, l’association accueille des frères et sœurs, bien que « parfois ils préfèrent, contrairement à ce que peuvent dire les radios et les télés, être séparés. Ils veulent quitter totalement leur milieu familial ».

Ainsi, au sein de cinq “maisons-tendresse” (Pyrénées Orientales, Landes, Eure, Yvelines), l’association accueille une quinzaine d’enfants âgés de 5 à 18 ans pendant les vacances scolaires et une dizaine à l’année. Pendant l’année scolaire, les enfants reçoivent des cours et, pendant les vacances, des activités libres leur sont offertes. « L’important, c’est de vivre ensemble, à la campagne, au grand air. Certains ont juste besoin de se reposer, de rester à la maison sans sortir. »

Néanmoins, depuis deux à trois ans, la mission de Marie-Claire Noah est plus difficile. Hormis un temps de crise qui diminue les investisseurs et les dons individuels, Marie-Claire constate une évolution dans le don de soi des éducateurs : « au début, tout feu, tout flamme, tout plein d’idéaux, nous n’avions presque que des bénévoles. Ils donnaient plusieurs années de leur vie à ce projet. Aujourd’hui, la grande majorité est salariée. Fidèles à leur contrat, à leurs horaires de travail, ils oublient que ce sont des enfants angoissés qui ont notamment besoin qu’ils soient là la nuit. Les éducateurs ont moins d’amour de ce qu’ils font, c’est devenu un métier et je le regrette. » Alors, fidèle à ses idéaux, Marie-Claire se bat pour que l’esprit « pur » qu’elle a voulu donner à son association demeure. Envers et contre tout, et avec l’aide de Yannick.

Julie DERACHE

A lire également à la Une du Midi Libre du 26/04/10 l’interview de Yannick Noah : Noah : « Quelle planète pour nos enfants ? »

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

6 réactions

Réagissez

  • Marie-Claire et Yannick Noah s’engagent pour les enfants

    17 septembre 2010 00:59, par Tristounette

    repondre message

    Pourquoi ne pas dire la vérité ? Malgré l’engagement sans faille de plusieurs personnes pendant de longues années, les maisons sont aujourd’hui fermées ou sur le point de l’être. Les enfants ont été placés à "l’arrache" à la grande tristesse des personnes qui s’en occupaient avec beaucoup d’attention. Quand Mme Noah parle du manque d’engagement des encadrants, elle oublie qu’elle a elle-même décidé d’engager des gens sans expérience, sans diplôme pour certains en leur donnant un statut et un salaire de cadre.Tous les salariés des maisons ont été licenciés à fin juin 2010, alors il serait honnête de dire à quoi sert l’argent récolté depuis cette date ? Lorsqu’on regarde le site des Enfants de la Terre, aucune mention n’est faite sur la situation réelle de cette association.

  • repondre message

    Belle photo .
    Eliette

  • repondre message

    Superbe soirée, bonne ambiance, superbe défilé de mode (si j’étais plus jeune et svelte, je porterais bien les modèles...) et super concert de Yannick ! un homme qui a su rester simple et mettre son nom, au service des enfants.
    Aider les enfants, est une noble cause et de voir les jeunes s’investir autant, pour des bonnes causes, est toujours un plaisir !
    A quand la prochaine soirée ?... Faut viser les Restos du Coeur maintenant... enfin, si vous avez encore la patate les jeunes ????... yeah yeah
    Un projet utile et j’espère qu’il incitera les gens, à donner d’avantage de leur temps, pour ce genre de cause.
    Grand merci à Monsieur Nicollin, qui a fait le déplacement pendant la soirée.
    Pour vous 4 et les autres personnes qui vous ont aidé, un grand MERCI !

  • repondre message

    Belle cause la tache est lourde.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook