l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

Les vins effervescents : un marché en pleine ébullition

vendredi 27/01/2017 - mis à jour le samedi 28/01/2017

Les vins effervescents représentent 7% de la production totale de vins dans le monde, bien loin de concurrencer les vins sans bulles. Pourtant leur consommation ne cesse d’augmenter et de susciter l’intérêt des pays étrangers et du monde viticole.

Un médicament … ? La mauvaise bouteille apportée par le radin de la soirée … ? Voilà ce que le vin effervescent a longtemps renvoyé au consommateur. Pourtant, le Champagne fait rêver plus que jamais, le Cava évoque les fêtes et le Prosecco les cocktails.

La bulle séduit surtout les jeunes. Habitués aux boissons gazeuses sucrées telles que les sodas, la « génération Coca » se tourne donc plus facilement vers des vins pétillants, surtout lorsqu’elle découvre le monde viticole. Les Prosecco, Cava et autres Crémants permettent aux néophytes de s’habituer en douceur aux tanins, à l’amertume et l’acidité du vin.

La star reste sans aucun doute le Champagne. Associé à la fête et synonyme de qualité, il booste la consommation de ses concurrents étrangers comme le Cava espagnol et le Prosecco italien, alternatives à des prix plus accessibles, notamment pour les jeunes. Les producteurs italiens ont bien saisi le dynamisme du marché et ont modernisé leurs exploitations permettant ainsi un meilleur rendement. Les ventes ont progressé de 216% en 15 ans. Le Prosecco partage désormais l’affiche avec le Lambrusco, vin rouge pétillant à la mode, déjà adopté par les italiens et qui s’impose petit à petit sur le marché français.

Les vins effervescents répondent aussi à une nouvelle consommation du vin : « Ce n’est plus simplement associé à un mets en particulier mais à la fête, agrémenté de glace ou dans un cocktail  » analyse, Françoise Antech-Gazeau, présidente de la Maison Antech, productrice de Crémants de Limoux. À l’image du Spritz, boisson à base de Prosecco qui a envahi les terrasses et les bars cet été. « Il y a une consommation plus libérée » poursuit-elle.

Les marchés étrangers pétillent

Le marché se développe surtout à l’étranger. La Maison Antech exporte la moitié de sa production. « Surtout en Europe du Nord, aux Usa et au Canada et plus récemment en Asie. La culture de la bulle se répand, surtout portée par l’image de marque du Champagne et du style français. Le Japon s’ouvre de plus en plus aux vins effervescents. » explique la vigneronne. La France est le premier pays exportateur en valeur, grâce au Champagne qui représente 55% de la valeur des exportations mondiales, notamment à destination des États-Unis, de l’Allemagne et du Royaume-Uni. « Les jeunes britanniques et américains raffolent des Prosecco et des vins effervescents français et c’est eux qui lancent la tendance » rajoute Michel Rémondat, directeur et fondateur de Vitisphère, première plateforme d’informations et de services dans le monde du vin.

JPEG - 2.7 Mo

La Maison Antech produit du Crémant et de la Blanquette de Limoux.

Les salons professionnels se sont adaptés à l’évolution du marché et ouvrent de plus en plus leurs portes aux vins effervescents. Michel Rémondat explique avoir souligné « la difficulté de ces vins à être visibles dans les grands salons au milieu des nombreuses références de vins tranquilles ». « Nous observions aussi l’évolution des produits, celle des entreprises de vins effervescents, l’augmentation des échanges internationaux… » ajoute-t-il. Vitisphère a organisé le premier salon professionnel international dédié aux vins effervescents, Bulles Expo. Il a eu lieu les 20 et 21 juin à Paris et a regroupé 120 exposants et plus de 1 000 visiteurs. Les organisateurs ont d’ores et déjà annoncé une prochaine édition en 2018.

Vinisud, salon professionnel des vins méditerranéens qui se tient du 29 au 31 Janvier à Montpellier surfe également sur l’engouement des vins effervescents. Un espace est uniquement consacré aux productions effervescentes méditerranéennes où 250 échantillons sont présentés. C’est la deuxième fois que le salon professionnel met en place cette « Sparkling Zone ».

Les vins effervescents se sont imposés aussi bien dans le milieu professionnel que chez les consommateurs. Une bulle qui n’est pas près d’exploser.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook