l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 16 octobre 2017

Le sommet de l’ASEAN face à la Chine

jeudi 28/10/2010 - mis à jour le jeudi 28/10/2010

Crédit photo : DR (record China)

Le sommet de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) se déroule du 28 au 30 octobre à Hanoï. La conférence accueille les États-Unis et la Russie. Le principal sujet de discussion sera la montée en puissance de la Chine dans la région. De quoi inquiéter les voisins asiatiques.

Le problème d’expansion de la Chine

Selon le journal quotidien japonais "Yomiuri Shimbun", le 17e sommet de l’ASEAN traitera principalement des conflits de souveraineté en mer de Chine.
Le premier oppose Pékin a des États de l’ASEAN au sujet de l’occupation des archipels des Paracel et des Spratly en mer de Chine méridionale. L’enjeu est double : Le contrôle de l’axe de navigation le plus important d’Asie de l’Est et l’exploitation de gisements de pétrole et de minerais encore vierges.
Le second conflit est consécutif à la détention par le Japon d’un chalutier chinois qui avait été surpris près d’îlots revendiqués par Tokyo et Pékin. Une crise diplomatique qui perdure encore entre les deux pays .
Cela a des répercussions économiques puisque le marché des ressources premières entre les deux pays est depuis perturbé. Les premiers ministres chinois et japonais doivent donc faire face à d’importants enjeux pendant cette conférence.

Le mécontentement des Chinois

La Chine semble vouloir se concentrer sur ces problèmes de souveraineté et de conflits diplomatiques pour mieux détourner l’attention de sa population.
Le mécontentement monte en effet depuis quelques temps dans les foyers chinois. Les raisons sont nombreuses :

Selon Nobuyuki Higashi, étudiant japonais dans une université proche de Pékin, « La Chine s’est développée économiquement, mais les ouvriers à la campagne touchent de très petits salaires ».
En raison du rapide développement économique du pays, l’écart entre les riches et les pauvres s’est creusé davantage. 86 millions de personnes toucheraient moins de 90 euros par an selon le journal "People China".
« Le peuple ressent une insatisfaction vis-à-vis du gouvernement et un sentiment d’infériorité par rapport aux autres pays. L’État semble vouloir orienter cette hostilité populaire vers les autres pays en mettant en avant les conflits auxquels il doit faire face », analyse l’expatrié nippon .

JPEG - 77.6 ko

Deux grandes puissances invitées au sommet

L’ASEAN a invité les États-Unis et la Russie. La présence d’ Hillary Clinton, Secrétaire d’État américaine, permet d’avertir la tentative d’expansion chinoise et de rassurer ainsi ses voisins régionaux. Selon le journal "Mainichi Shimbun", Dmitri Medvedev, le Président russe, se rend à Hanoï pour tenter de « calmer » la Chine.

Le défi de ce sommet sera donc de faire coïncider la présence des États-Unis et de la Russie avec le règlement des conflits en mer de Chine. Les membres de l’ASEAN souhaitant éviter une aggravation des crispations avec le géant chinois qui placerait la région dans une situation hors de contrôle.
Le sommet sera également l’occasion de discuter de la démocratisation de la Birmanie, toujours dirigée par la junte militaire et de traiter des conflits récurrents entre la Corée du Nord et du Sud.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook