l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

Kinect sur Xbox 360

L’avènement de "l’homme-manette"

samedi 11/12/2010 - mis à jour le lundi 13/12/2010

Crédit photo : D.R.

Kinect, la dernière trouvaille des concepteurs Microsoft, est sortie le 10 novembre dernier. À l’inverse de la Wii et de la PlayStation Move, le nouveau périphérique adaptable à la XBox 360 ne requiert pas de manettes. Haut Courant a mouillé la chemise avec ce nouveau-né dans la grande famille des jeux vidéos.

On n’arrête pas le progrès. Il est bien loin le temps de la Super Nintendo et de la Megadrive. Aujourd’hui, les manettes peuvent être rangées au placard. Les consoles, à qui l’on reprochait autrefois de vous coller au canapé, vous font désormais bouger dans votre salon. Grâce à une petite caméra qui filme les mouvements des joueurs et les retransmet en temps réel sur l’écran, ce sont les vrais gestes des participants qui permettent de jouer.

Actuellement, une quinzaine de jeux est déjà disponible sur le marché, certains étant moins aboutis que d’autres. Michel, le démonstrateur de la Fnac Polygone explique notamment que Danse Paradise est « un peu honteux », avec deux secondes de décalage entre le mouvement du joueur et sa retranscription numérique. La technologie ne fait pas tout, certains jeux ne sont pas au niveau des capacités de la console. D’autres en revanche sont très bien réalisés : Kinect Sports offre par exemple la possibilité d’engager une partie de tennis de table ou de bowling, seul ou à plusieurs, dans des conditions très proches de la réalité.

Une technologie aboutie

Sur le papier, ça fait rêver. Qu’en est-il de la pratique ? La prise en main s’avère instinctive. La navigation dans les différents menus l’est tout autant. Selon David qui sort d’un match de ping-pong contre la console, « le niveau technique est très au point, ça reproduit bien les mouvements du sport ». En effet, la précision est telle que le joueur a vraiment l’impression d’avoir une raquette dans la main. Tatiana, son amie, salue la qualité du décor et le souci de mimétisme dans le geste. Ludiques et vraiment amusants, les jeux de sport sont parfaits pour s’initier à Kinect. Mais mieux vaut y jouer à plusieurs, quatre maximum, pour profiter pleinement du potentiel technologique de la machine. Pour David, « ça promet des soirées bien sympas entre potes ».

Cette console nécessite toutefois de l’espace, sans abat-jour ou vase chinois à proximité. S’il n’y a plus aucun risque d’assommer quelqu’un avec une manette, une bonne claque est cependant vite arrivée dès que l’on joue à plusieurs. Et comme toute innovation numérique, il faudra s’acquitter d’une somme rondelette : 149 € pour Kinect et le jeu Kinect Adventures , 299 € pour le pack Xbox 360 4GO+ Kinect+Kinect Adventures . Un prix qui peut expliquer le démarrage poussif de ce produit. Kinect se vendrait, selon Michel, aussi bien que ses concurrentes PlayStation Move et Nintendo Wii.

Points forts :

  • Pas de manette
  • Convivial et souvent très drôle à plusieurs
  • Facile à comprendre
  • Très précis
  • Prise en main rapide, instinctive

Points faibles :

  • Il faut prévoir de la place
  • La qualité du jeu n’est pas toujours à la hauteur de la technologie
  • Prix assez élevé pour Kinect seul
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook