l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

Cet article a été marqué avec 1 tag1 tag

PRESSE ET POLITIQUE

Jean-François Kahn : "Les lecteurs ne comprennent pas ce qu’écrivent les journalistes"

dimanche 21/11/2010 - mis à jour le jeudi 12/11/2009

Jean-François Kahn, fondateur de "L’Evenement du Jeudi" puis de "Marianne", un temps engagé auprès du MoDem, était le 4 octobre 2009 l’invité de Montpellier 1 pour la leçon inaugurale de la promotion 2009-2010 du Master 2 Métiers du journalisme sur le thème du "journaliste et la politique". Pour lui, il faut se méfier de l’effet de caste des journalistes, coupés des réalités sociologiquement et aussi sémantiquement !

1

Après avoir défini l’importance de la valeur ajoutée d’un journal payant, il revient sur l’uniformisation du contenu des journaux et le risque de pensée unique :

2

Pour lui, le fossé qui se creuse entre lecteurs et rédacteurs est dû d’abord à un fossé grammatical : les gens ne comprennent pas la façon d’écrire et les références utilisées par les journalistes, qui ont l’obligation d’inventer un nouveau langage :

3

Revenant sur les rapports entre journalistes et politiques, il pointe les limites de la spécialisation et donc de la connivence, prenant en exemple l’éditoriale Alain Duhamel, qui selon lui "se trompe depuis 30 ans" !

4

Il faut donc que les journalistes sachent se remettre en cause et se méfier de leur tendance à une "pensée juste", au détriment d’une diversité, reflet de la société :

5

Et paradoxalement selon lui, le fait qu’il y ait moins de journaux qui vendent de moins en moins d’exemplaires, ne fait qu’accentuer le leadership de ces organes qui font l’opinion :

6
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook