l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 16 octobre 2017

Sainte Sophie, musée ou mosquée ?

jeudi 05/12/2013 - mis à jour le samedi 11/01/2014

A Istanbul, la question de la reconversion du musée Sainte Sophie en mosquée prend un tournant politique suite aux déclarations, samedi 16 novembre, du vice Premier ministre turc Bülent Arınç.

Sainte Sophie, cette ancienne église du VIème siècle, devenue mosquée au XVème, puis musée en 1934 sous l’influence d’Atatürk, est susceptible de voir son statut évoluer sous la pression de plus en plus fortes des associations musulmanes depuis 2012.
Le samedi 16 novembre, les revendications ont pris un tournant politique à travers la voix du vice Premier ministre turc Bülent Arınç. Selon le journal turc le Hürriyet Daily News, celui-ci a déclaré au cours de la cérémonie d’ouverture du Musée du tapis (adjacent à Sainte Sophie), qu’il regrettait qu’elle soit devenue un musée et qu’il aimerait la voir « sourire » à nouveau en tant que mosquée. Ces déclarations font échos aux récentes reconversions en mosquée des Sainte Sophie d’autres villes du pays, comme à Trabzon et à Iznik. Ces anciens musées ont été reconvertis en lieu de culte musulman en vertu d’un texte de loi stipulant que «  les lieux de culte ne peuvent être utilisés que pour réaliser les fins pour lesquels ils ont été conçus ».

PNG

LE RECUL DE LA LAÏCITÉ

Ce changement aurait pour conséquence d’entraîner la suppression des tickets à l’entrée. Les visiteurs n’aurait donc plus à débourser 25 liras (9,20€) à l’entrée, mais comme dans la Mosquée Bleue voisine, voile et tenue réglementaire deviendraient obligatoire à l’intérieur.
Au delà de la gratuité, cette modifications entraîneraient surtout un important recul de la politique de laïcité menée par Atatürk. Ces déclarations relancent le débat sur l’islamisation du pays par l’AKP, le parti au pouvoir.

ATHÈNES, ANKARA LE REGAIN DES TENSIONS

Outre cela, c’est un nouveau point de discorde qui se met en travers des relations greco-turques. Le 20 novembre, le ministre des Affaires étrangère grec, Elefthérios Venizélos a déclaré dans un communiqué que les propos du vice Premier Ministre turc « blessent les sentiments religieux de millions de chrétiens ». La réponse d’Ankara n’a pas tardé, affirmant que la Turquie n’avait «  rien à apprendre  » de la part de la Grèce en matière de liberté de culte.
Sainte Sophie n’a pas fini d’attiser les passions.

POUR EN SAVOIR PLUS :

Mercredi 8 janvier, dans l’émission "La marche de l’histoire", le chroniqueur Jean Lebrun revenait sur l’histoire de Sainte Sophie avec l’aide de l’historien italien Alessandro Barbero. L’occasion de remonter les siècles pour mieux comprendre les enjeux de cet édifice si particulier.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Monde //

Rejoignez Haut Courant sur Facebook