l'info d'aujourd'hui par les journalistes de demain

Abonnez-vous aux flux RSS de haut courant

Mise à jour : 9 mars 2017

Cet article a été marqué avec 1 tag1 tag

Élection présidentielle : 5 questions à Charlotte Marchandise, candidate « citoyenne »

jeudi 12/01/2017 - mis à jour le dimanche 15/01/2017

Charlotte Marchandise, désignée le 31 décembre comme la candidate de LaPrimaire.org, une primaire ouverte et en ligne, est entrée en campagne pour défendre sa « candidature collective ». Haut Courant, qui lui consacrait un portrait en novembre dernier, interroge l’élue à la mairie de Rennes sur son élection à la primaire, sa course aux parrainages et son programme.

Où en êtes-vous dans votre quête aux parrainages, pensez-vous réunir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle ?

On ne fait que commencer, on compte six parrainages sûrs et une centaine de promesse pour le moment. J’ai rencontré Jean-Paul Delevoye, ancien président de l’association des maires de France et du Conseil économique, social et environnemental [mais aussi ancien ministre et ancien médiateur de la République, ndlr] qui nous a apporté son soutien et a fait une lettre aux élus. Son soutien est une étape assez décisive afin de montrer que l’on veut réinventer la démocratie et non pas seulement se positionner contre les élus.

Alexandre Jardin, candidat de L’Appel des mouvements citoyens pour la présidentielle se réclame aussi de la société civile, vos candidatures ne font-elles pas doublons ?

La grande différence entre Alexandre et moi, c’est que je suis issue d’un processus démocratique. Quand on entend refonder la démocratie, il faut s’appliquer à soi-même les règles et être cohérent. Après, j’ai beaucoup de respect pour la démarche de La Maison des Citoyens et de Bleu Blanc Zèbre. Je pense qu’à un moment on va se rencontrer, j’ai toujours appelé à une candidature collective.

Michel Bourgeois, malgré votre victoire, a décidé de se présenter à la présidentielle. D’autres candidats-finalistes ont critiqué la victoire des « réseaux », est-ce que cela ne décrédibilise pas la démarche de LaPrimaire.org ?

Michel Bourgeois a toujours dit qu’il irait, avec LaPrimaire.org ou non. Il n’y avait pas d’engagement à soutenir le candidat sortant. S’agissant de la critique des « réseaux », j’ai du mal à comprendre. J’ai réussi à convaincre au-delà de mon premier cercle, je pense que ça fait partie de ce qu’on attend d’un candidat à la présidentielle. Quelque part, je suis celle qui a le plus rassemblé. Quasiment 20 anciens candidats à LaPrimaire.org se sont ralliés à ma candidature.

Quelle est la mesure la plus emblématique de votre programme ?

Si je devais faire campagne sur une seule mesure, ce serait celle de refaire la Constitution. L’idée est d’appeler une Assemblée constituante composée de citoyens indemnisés, tirés au sort pour former des Assemblées locales, d’autres volontaires, mais aussi d’experts et de juristes. Elle sera financée avec la réserve parlementaire. Sur deux ans nécessaires à sa rédaction, il faudra mettre les moyens en termes de financement et de transparence, par exemple en filmant les débats. L’idée est d’aboutir à une Constitution qui permette de sortir de la Ve République, faite pour Charles de Gaulle, pour aller vers une démocratie délibérative plus que participative.

Après la présidentielle, allez-vous vous présenter à une autre élection : aux législatives, aux municipales ou aux européennes ?

Je ne me présenterai pas aux législatives. L’un des enjeux de ma candidature, c’est de profiter de la visibilité donnée par la présidentielle pour inciter tous les candidats-citoyens dans les 577 circonscriptions françaises à se rassembler pour renouveler l’Assemblée nationale. Mon rôle sera plus d’animer des rassemblements et des candidats pour diffuser des Primaires.org dans les circonscriptions. Pour les européennes et les municipales, je ne sais tout simplement pas. Mon but n’est pas de faire une carrière politique, je garde ma carrière en tant que formatrice et j’y tiens !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur Facebook Tweeter Enregistrer sur del.icio.us Enregistrer sur Google Bookmarks Enregistrer sur Yahoo! Envoyer par e-mail

Envoyez un lien vers cet article à la personne de votre choix.
Vous recevrez une copie du message.

Rejoignez Haut Courant sur Facebook